Limbo - Sacôtin : Un sac de vélo

Bonjour !


À l'occasion de la rentrée des classes, nous avons investit dans un biporteur. Un vélo pour emmener les enfants à l'école. Donc, mon sac à main à anse ne fait évidemment plus l'affaire et il sera préférable pour moi d'avoir un sac à dos. Beaucoup plus pratique.



J'ai évidemment pris le parti de me coudre le mien. Mais, je désirais tout de même conserver la liberté de ne pas être qu'une maman. C'est donc tout naturellement que j'ai opté pour le sac Limbo de chez Sacôtin. Ce sac est un sac trois en un. 

- Version sac à dos : La sangle est attachée par les 2 anneaux en forme de D qui sont cousu au dos du sac ainsi que grâce au crochet situé sur le haut du dos.



- Version Bandouillère : La sangle est attachée sur les deux anneaux en forme de D qui sont sur les côtés du sac.



- Version Besace : Même configuration que la bandoulière avec, en plus, le crochet situé en haut du dos attaché sur l'anneau en forme de D situé sur le devant du sac. Cette version rend la fermeture éclair moins accessible (bloquée par le crochet) et permet d'avoir un sac moins chargé tout en conservant une jolie tenue.



J'ai longtemps réfléchis au coloris. Très, très, très longtemps. Pour ne rien vous cacher, il me fait envie depuis le jour de sa sortie. Une idée de génie ce sac ! Mais seulement voilà, il peut se coudre uni comme coloré ou même en version bicolore... et, ceux qui me connaissent, savent à quel point j'adore les couleurs. La sobriété du gris, blanc, beige, rose poudré n'a pas réussit à passer par moi. J'ai pourtant essayé. Mais que voulez-vous...j'aime trop les couleurs. Je suis comme ça, j'ai arrêté de me battre. C'est d'ailleurs ici que réside l'utilité de toujours faire valider mes achats par mon amoureux...Ne pas ressembler à la pâle copie d'un tableau de picasso...

Mais ce sac fait office d'exception. J'ai un manteau rouge, un manteau rose (en cours de réalisation depuis 2 ans), et un trench tartan. Alors le sac noir s'est un peu imposé de lui-même. J'ai choisis de prendre mon tissu sur le site de la mercerie des créateurs étant donné que j'y commandais déjà un kit tout prêt, crée en partenariat avec Sacôtin, adapté au sac LIMBO


Néanmoins, les seuls tissus qui me plaisaient pour réaliser la doublure n'étaient malheureusement plus disponibles sur ce site-ci. C'est alors que j'ai songé à regarder chez FILETIK. Et j'y ai trouvé cette batiste de coton imprimée de vélos. Un sac exclusivement réservé pour les sorties vélo !



J'étais initialement partie pour coudre le sac "petit Limbo" car je suis petite tout simplement et que je trouvais que le sac "Limbo" (plus grand que "petit Limbo"), malgré sa grande contenance, risquait d'être trop grand pour moi. Ce sac devait tout de même pouvoir contenir :

- 1 batterie de vélo ou 1 antivol (car si la batterie est avec moi, l'antivol est sur le vélo et inversement)
- Des clés
- 1 porte-feuille compagnon
- 1 téléphone portable

Suite à l'impression du patron, j'ai préféré changer mon fusil d'épaule de peur de ne pas pouvoir y rentrer la batterie, et opter pour le sac "Limbo", dans sa version grande contenance donc. Je ne visualisais pas non plus un antivol U énorme comme celui qu'on a pris se retrouver dans le sac "petit Limbo". Le seul petit problème que j'avais à relever était que j'avais commandé le "kit petit Limbo". Du coup, il était inévitable que mes fermetures éclaires seraient trop petites. Mais pour tout le reste du sac, le kit convenait.




Par rapport au patron, il n'existe qu'en version PDF or, je n'aime pas les PDF. Ne possédant pas d'imprimante, je dois systématiquement me déplacer pour faire imprimer mon patron. Mais j'ai fais l'exception pour ce patron que je trouve très ingénieux. Cela dit, c'est un PDF très bien pensé : Un PDF pour fainéant. Il s'agit d'un sac pour lequel deux tailles sont dessinées et ces deux tailles sont non superposées. De ce fait, on peut découper directement sur le papier imprimé ! 😃 C'est génial. Pas besoin de recopier le patron ! Au final, seules quatre feuilles sont à coller sur ce PDF ci. Je trouve que dans ce cas, le PDF possède un réel atout. Autant, sur un patron papier, il est intéressant d'optimiser le placement de ses pièces afin de rentabiliser l'espace sur la feuille, autant sur un patron PDF à imprimer par le particulier, je trouve qu'il est intéressant de faire une pièce par page afin qu'il puisse couper directement les pièces. Cela évite de coller et recopier des pièces et cela permet donc un gain de temps et d'énergie que j'ai trouvé très agréable.



Pour modifier la taille de la fermeture éclair, j'ai uniquement rogné sur les marges de coutures soit -1 cm de chaque côté. Le patron est vraiment très bien conçu. Le niveau indiqué est "avancé" mais j'ai trouvé qu'il ne possédait pas de difficultés importante car c'est un sac très bien conçu et très très bien expliqué. La seule grosse difficulté pourrait résider dans le rassemblement fastidieux de toutes les pièces métalliques mais "la mercerie des créateur" s'en charge pour nous. Même si certaines parties sont assez douloureuses à coudre comme les carrés sur les sangles : une vraie torture dûe à l'épaisseur. Je les aient cousus à la machine mais sans la pédale, en tournant la molette à la main pour ne pas que l'aiguille casse sous les épaisseurs.



Je suis plutôt satisfaite de mon sac et mon amoureux m'a suggéré de rajouter des petits points dans le fond pour éviter que la doublure ne sortes du sac par inadvertance...et j'avoue qu'il n'en est que l'idée est très bonne !





Commentaires

Instagram